Monthly Archives: juillet 2015

Les handicapés ont aussi droit à une vie sexuelle

C’est ce que semble dire ce teaser réalisé par l’association britannique Scope qui lutte pour les droits des handicapés sur tous les plans. A l’occasion de la journée mondiale du baiser qui s’est déroulée le 6 juillet, une touchante campagne a été lancée à travers cette vidéo remplie d’audace. Des couples qui échangent des baisers langoureux, qui se câlinent ou qui font l’amour, telles sont les scènes filmées dans la vidéo. Rien de particulier à première vue, jusqu’à ce que la caméra se rapproche pour filmer quelques petits détails passés inaperçus tout le long du film : un fauteuil roulant, une main ou une jambe manquante, des yeux qui ne voient pas. Oui, les acteurs sont handicapés mais cela ne les a pas empêchés d’avoir des moments tendres et intimes avec leurs partenaires et d’en profiter.

Handicap : neuf ans de plus pour la mise en accessibilité des ERP

Alors que la loi sur le handicap de 2005 exige que tous les ERP soient accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite au 1er janvier 2015, ils sont encore nombreux à ne pas être aux normes sans pour autant être sanctionnés. Pire encore, l’Assemblée nationale a rendu officielle le nouveau délai de trois à neuf ans accordé à ces établissements pour leur mise en accessibilité. Une très mauvaise nouvelle pour le Collectif pour une France accessible.

Pratikable

Pratikable est un magazine sur le web qui se consacre aux sports extrêmes et sports alternatifs pratiqués par des personnes handicapés. C’est un magazine qui propose des échanges concernant le handicap d’une toute autre manière. Zoom sur ce magazine hors du commun.

ERP : un guide pratique pour l’accueil des personnes handicapées

Après la mise en accessibilité des ERP en termes d’infrastructures, la délégation ministérielle à l’accessibilité se lance maintenant dans la promotion de l’accueil des personnes à mobilité réduite au sein de ces établissements. En effet, si les bâtiments et les locaux sont désormais accessibles, l’accueil que le personnel réserve aux personnes handicapées laisse encore à désirer. Pour y remédier, le ministère de l’écologie et du développement durable ainsi que le ministère du logement publient un guide pratique intitulé « Bien accueillir les personnes handicapées ».

L’accessibilité concerne aussi le handicap mental

A priori, l’aménagement de plans inclinés n’est pas difficile. De même, il est tout à fait envisageable de mettre en place un cheminement podotactile. En fait, il existe plusieurs solutions permettant de simplifier le quotidien des personnes ayant un handicap physique (moteur, visuel ou auditif), même s’il reste assez difficile de généraliser. En revanche, pour l’accessibilité par rapport au handicap mental, c’est autre chose. Pour les personnes déficientes intellectuelles, les solutions devraient plutôt être orientées vers la facilité de compréhension, de communication et de repérage. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’accessibilité vis-à-vis du handicap mental n’est pas quelque chose de complexe. Quelques moyens simples suffisent même pour cela, sans pour autant engager des dépenses faramineuses.

Objectif : simplifier le quotidien

L’accessibilité vise à permettre, y compris aux personnes à handicap mental, de vivre sans entrave, tout comme les personnes normales. Ces personnes devraient donc pouvoir utiliser les transports en commun sans problème, se rendre chez le médecin pour une visite ou effectuer des démarches administratives. En somme, il s’agit de rendre la vie de tous les jours le moins compliqué possible, en facilitant la compréhension et l’orientation. Il est possible de faire des aménagements simples, qui ne coûtent pas cher. Dans la plupart des cas, des informations simplifiées et facilement compréhensibles suffisent à rendre la vie des personnes en situation de handicap mental moins pénible.

Guide et pictogramme

Pour ce genre d’accessibilité, il y a un paradoxe : contrairement aux mesures d’accessibilité aux handicapés moteurs par exemple, les moyens à mettre en place ne sont pas financièrement lourds. Pour remédier au fait que la France soit à la traîne, l’Unapei a sorti un guide de l’accessibilité, en collaboration avec une association d’auto-représentants. C’est un document qui rassemble les recommandations et les conseils pratiques destiné aux acteurs des institutions et de l’économie, afin que ces derniers puissent instaurer des moyens d’accueillir les personnes handicapées mentales dans diverses situations de leur vie quotidienne. C’est aussi un outil qui vise à promouvoir le pictogramme S3A.

Quelques exemples

L’accessibilité des personnes handicapées mentales tourne autour de quelques points essentiels. En premier lieu, il faut leur permettre de se repérer et s’informer. En effet,  il existe certaines maladies mentales qui requièrent que la personne atteinte ait devant elle des signalétiques simples,  homogènes, comprenant idéalement des pictogrammes. D’autres maladies mentales font qu’il est nécessaire d’aménager des espaces facilement compréhensibles, avec des entrées faciles à repérer. Il y a aussi l’accessibilité liée à l’utilisation d’équipements. Certaines personnes handicapées mentales ont besoin que les équipements soient simples à utiliser, avec éventuellement des notices explicatives faciles à comprendre. L’accessibilité, c’est aussi communiquer et participer sans entrave. Dans certains cas, l’accueil humain peut être indispensable, de même que les attentions spécifiques. Il faut aussi parfois un milieu assez tranquille, avec des éclairages assez sobres. D’autre part, il faut que la personne se sente en sécurité. Pour cela, il faut que les systèmes d’évacuation soient faciles à comprendre et les issues de secours facilement repérables.

 

 

« Headpilot online » : le logiciel pour utiliser l’ordi sans les mains

Utiliser l’ordinateur avec ses nombreuses touches n’est pas évident lorsqu’on  souffre d’un handicap. Pour passer outre cet obstacle, une entreprise située à proximité de Caen a eu l’ingénieuse idée de créer un logiciel permettant d’utiliser l’ordinateur sans les mains. Le logiciel, baptisé « Headpilot online », aide les personnes handicapées à naviguer sur internet grâce à de simples mouvements de la tête.

Accessibilité des enfants handicapés à la scolarisation : La France a du pain sur la planche

En France, la loi de 2005 est censée apporter des avancées dans la scolarisation des enfants handicapés. Pourtant, le bilan dressé par l’UNICEF dans son rapport du 9 juin dernier est plus qu’alarmant. On note en particulier le non respect de l’obligation de scolariser près de 20 000 enfants.

Handicap : Internet pour trouver du travail

La loi sur le handicap de 2005 exige que toutes les entreprises de plus de 20 salariés emploient au moins 6 % de personnes handicapées. Cette loi a permis d’apporter une nette amélioration, mais trouver un travail pour les personnes souffrant d’un handicap reste encore difficile. D’ailleurs, l’Agefiph (association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) a démontré que malgré cette loi, on recense encore deux fois plus de chômeurs dans la communauté des handicapés que chez les personnes valides. Heureusement qu’Internet est là pour leur servir de support et trouver un emploi plus vite.

Votre future maison accessible en taille réelle

L’aménagement d’une maison accessible ne doit pas se concevoir à la légère. C’est pourquoi le Creative Space Lab apporte son aide aux maîtres d’ouvrage et aux particuliers dans leur projet. La toute dernière innovation concernant l’accessibilité a été présentée le 18 juin, au cours du Laval Virtual Day spécial Santé et Handicap.

Grâce aux évolutions technologiques, il est désormais possible d’avoir une vision réelle de ce que sera sa future maison accessible, de la même façon que l’on peut essayer des chaussures pour voir si elles nous vont. Cela semble absurde et pourtant, l’entreprise Les pieds dans le Plan a relevé le défi, en partenariat de Creative Space Lab. Cette plateforme rassemble de nombreux professionnels, à savoir des experts en ergonomie, en architecture et en technologies novatrices.

Qu’en est-il de l’accessibilité des parcs de loisirs de France ?

accessibilité des parcs de loisirs

Les grandes vacances sont arrivées et pour en profiter Philippe Croizon, dans le magazine de la santé, aborde la question de l’accessibilité des plus célèbres parcs d’attraction de France, à savoir Disneyland Paris, le parc Astérix, Futuroscope et Pu du Fou. Le bilan est plutôt satisfaisant.

L’été rime avec loisirs et parmi ces loisirs figurent ceux proposés par les parcs d’attraction. Les grands Huit ont beaucoup de succès, mais sont-ils accessibles aux personnes handicapées ? Passage en revue des quatre parcs à succès de France.