11 nouvelles mesures pour le handicap concernant le choc de simplification

11 nouvelles mesures pour le handicap concernant le choc de simplification

Mis en place par François Hollande, le choc de simplification prévoit des centaines de recommandations afin d’améliorer la vie de tous les citoyens. Parmi les textes apportés, certains sont dédiés aux personnes handicapées. La cinquième série de mesures récemment dévoilées ne les a d’ailleurs pas oubliées puisqu’elle prévoit pour elles, 11 nouvelles mesures facilitant leur inclusion.

11 mesures sur 60

60 nouvelles mesures ont été présentées le 23 mars dernier à l’occasion d’une cérémonie à l’Elysée. Ce qui ramène le nombre total des recommandations à 300.

Parmi les toutes récentes, 11 concernent le handicap et ont été numérotées de 45 à 55. Ces dernières doivent entrer en vigueur d’ici décembre 2017 ou en 2018.

D’une vue globale, les 60 mesures ont pour objectif de :

  • Améliorer l’inclusion des personnes handicapées pour que leurs droits soient mieux respectés
  • Aider les jeunes à devenir plus autonomes
  • Fournir aux jeunes une formation tout au long de leur vie

Les mesures pour le handicap

11 nouvelles mesures pour le handicap concernant le choc de simplification

D’autres mesures ont déjà été validées et adoptées pour le handicap comme celles annoncées en juin 2015 qui se réfèrent à :

  • La mise en place de la carte « mobilité inclusion »
  • L’allocation de rentrée scolaire dédiée aux enfants de plus de six ans en situation de handicap et qui sont maintenus en maternelle
  • L’attribution de l’AAH de deux à cinq ans

Pour renforcer ces efforts, les nouvelles mesures prévoient :

  • N°45 : l’accompagnement et l’information des jeunes lycéens handicapés afin qu’ils puissent choisir facilement leur orientation post bac et pour tout le long de leur cursus
  • N°46 : la promotion du contrat de rééducation professionnelle en entreprise (CRPE) avec une simplification de leurs conditions de mobilisation
  • N°47 : l’optimisation des échanges d’informations entre les différents acteurs locaux de l’emploi à savoir le Pôle emploi, le MDPH, le Cap emploi et les Missions locales
  • N°48 : la rédaction en langage Facile à lire et à comprendre (FALC) des propositions de lois et de l’exposé des motifs des projets
  • N°49 : l’entrée en vigueur des nouveaux droits des personnes en situation de handicap en termes d’accessibilité à Internet et aux services téléphoniques
  • N°50 : le soutien aux technologies d’accessibilité numérique dédiées aux personnes handicapées
  • N°51 : la suppression des obstacles juridiques au montage de projets d’habitat inclusif
  • N°52 : la détermination des besoins des aidants de personnes handicapées
  • N°53 : le renforcement du partenariat entre les professionnels de santé, les intervenants sanitaires, médico-sociaux et sociaux afin d’améliorer le parcours de soins destiné aux personnes handicapées
  • N°54 : une meilleure prise en compte de la situation des personnes souffrant d’un handicap lourd et durable pour leur proposer un meilleur accompagnement vers l’accès à la retraite anticipée
  • N°55 : la suppression de la barrière d’âge de 75 ans pour l’accès à la prestation de compensation du handicap (PCH) pour les personnes qui y avaient droit avant 60 ans

Chacune de ces mesures s’accompagne d’une date d’échéance dont la plus proche est celle de la n°53. La n°54 est, quant à elle, déjà effective tandis que les autres

  • les n°46 et 55 : en janvier 2018
  • les n°47 et 48 prévues pour 2018
  • les n° 50, 51 et 52 : courant 2017
  • la n°45 : l’échéance n’a pas été établie précisément pour cette mesure puisqu’elle doit être faite en deux étapes. Une première étape d’une année pour l’identification des freins et la concertation entre les différentes acteurs de l’orientation et une seconde étape qui a pour but de mutualiser les bonnes pratiques et de généraliser le dispositif

Ces mesures font donc le tour des besoins des personnes en situation de handicap, mais on attend encore qu’elles soient appliquées et respectées.

En attendant, tous les citoyens assurés peuvent se rendre sur mesdroitssociaux.gouv.fr pour connaître tous les services auxquels ils ont droit tels que la retraite, l’aide au logement, les remboursements de santé, …