ERP : conseils pour se doter de parkings conformes pour handicapés

Dans le cadre de la loi sur l’accessibilité, les ERP doivent être accessibles à l’intérieur comme à l’extérieur. Le parking doit alors prévoir quelques places pour les personnes handicapées et ces places doivent répondre à des critères précis. Voici ce qu’il faut respecter.

L’emplacement

L’aménagement parking pour personnes handicapées doit se situer le plus près possible de l’entrée de l’ERP, de l’ascenseur ou du hall d’accueil.

Le nombre

L’arrêté du 1er août 2006 régit aujourd’hui encore le nombre de places de parkings pour handicapés dont les établissements recevant du public doivent disposer. Il remplace le décret n°94-86 qui stipulait que sur 50 places de parkings, une au moins devait être adaptée aux personnes handicapées.

Aujourd’hui, chaque établissement doit réserver au moins 2 % de ses places de parking aux personnes souffrant de handicap.

Si l’établissement dispose de plus de 500 places, le nombre réservé aux handicapés sera fixé par un arrêté municipal, mais ne doit jamais être inférieur à 10.

Les dimensions

Les places de parkings pour PRM doivent respecter des dimensions précises à savoir :

  • 3, 3 m minimum pour la largeur
  • 5 m minimum pour la longueur
  • moins de 2 % de pente ou de dévers transversal

Outre ces mesures, le sol ne doit être ni meuble ni glissant. En présence d’un trottoir, d’une marche ou d’une autre forme d’obstacle, il faudra prévoir un passage d’au moins 80 cm de large pour que la personne à mobilité réduite puisse atteindre le cheminement pour piéton ou le trottoir.

La signalisation

ERP : conseils pour se doter de parkings conformes pour handicapés

Pour signaler l’emplacement d’une place de parking pour handicapés, la signalisation parking doit être à la fois :

  • verticale sous forme de panneau de signalisation
  • horizontale sous forme de marquage au sol

Des panneaux doivent également être visibles sur les voies publiques. Il s’agit notamment du panneau M6h qui se définit par Panneau « sauf handicapés » et le panneau B6d qui se traduit par Panneau « interdit de stationner et de s’arrêter ».

Les panneaux « Interdit sauf GIG-GIC » doivent obligatoirement être remplacés par le modèle M6h tandis que les panneaux « Interdit de stationner » doivent l’être par les modèles B6d. D’autres panneaux pourront être utilisés pour renforcer la signalétique parking.

En ce qui concerne le marquage au sol, donc la signalisation horizontale, elle est obligatoire. On devra voir sur le sol le pictogramme qui représente une silhouette dans un fauteuil roulant. Ce schéma indique alors que la place est réservée au véhicule utilisé par une personne handicapée et/ou détenant une carte de stationnement s’y référant.

Le pictogramme doit être de couleur blanche et doit respecter les dimensions suivantes : 0,50 m x 0,60 m ou 0, 25 m x 0, 30 m. Selon la taille choisie, il est possible de n’afficher qu’un grand pictogramme ou deux petits modèles. Un troisième peut être rajouté au milieu de l’emplacement et celui-ci devra faire 1, 00 m x 1, 20 m de dimensions. Ce dernier est facultatif.

Les deux premiers, quant à eux, doivent se situer sur les limites de la place pour handicapée.

Retrouvez chez Abisco, d’autres formes de signalétiques pour l’inclusion des personnes handicapées.