Accessibilité des espaces naturels : une fiche technique pour la réalisation des travaux

(Last Updated On: 25 novembre 2015)
Evaluer cet article

Les espaces naturels figurent parmi les lieux accueillants du public. Dans ce contexte, ils doivent être accessibles à tout le monde y compris les personnes à mobilité réduite. L’Atelier technique des espaces naturels (ATEN) a déjà soulevé la question sur leur mise en accessibilité en janvier 2013, un effort aujourd’hui repris par le CEREMA (centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement).

L’environnement pour tous

Le CEREMA a effectivement sorti une fiche technique pour l’accessibilité des espaces naturels et ce, dans le but de favoriser la découverte et l’éducation à l’environnement pour tous. En éditant ce guide, il souhaite alors que toutes les personnes handicapées, quel que soit leur handicap, puissent circuler en toute sécurité et sans problèmes au sein des espaces naturels.

 

Une fiche technique pour la mise en accessibilité

Qui dit mise en accessibilité, dit forcément travaux et c’est sur cela que la fiche technique repose. Puisque les espaces naturels sont des lieux protégés et fragiles, les aménagements doivent être à la fois pratiques et respectueux de l’environnement. Le guide propose alors un triple objectif :

  • améliorer la qualité d’accueil
  • préserver l’identité du site
  • maîtriser la fréquentation

Ce sont-là des objectifs difficiles à assembler, mais grâce à la fiche technique, les responsables des espaces naturels pourront mener les travaux à bien sans porter atteinte à la faune et la flore de la zone.

 

Ce que le guide propose

Dans les 16 pages de la fiche, le CEREMA propose de :

  • identifier les contraintes environnementales, climatiques et topographiques du site afin que les travaux puissent être réalisés tout en préservant le paysage
  • maintenir le caractère naturel du site : dans ce contexte, les aménagements et les différentes signalétiques essentiels aux personnes handicapées doivent se fondre naturellement dans le décor

Pour répondre à ces objectifs, le guide donne des indications sur le cheminement, l’information, la signalétique d’interprétation et d’installation de mobilier et le guidage du visiteur. Différents types de sites y sont pris en compte tels que la montagne, la tourbière, le bord de mer, le jardin, la garrigue, le bois ou encore l’étang.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.