La journee scientifique handicap et realite virtuelle a de Laval

Accessibilité « positive » : la France montre son esprit créatif

(Last Updated On: 24 novembre 2014)
Evaluer cet article

Depuis quelques années, la question de l’accessibilité soulève de nombreux débats. Alors que certains restent déçus face aux reports de délais, d’autres en profitent pour inciter à la créativité. En somme, l’accessibilité doit être « positive ». A l’initiative du Conseil National Handicap, des prix de l’accessibilité positive ont été décernés aux plus méritants le 4 novembre dernier à Paris.

Des témoins qui mettent fin aux idées reçues

Contrairement aux préjugés que l’on peut rencontrer, le handicap n’empêche pas d’être actif, de travailler quotidiennement et de réaliser ses rêves. C’est l’exemple qu’a montré Dorine, victime et rescapée d’un accident d’avion alors qu’elle n’avait que 16 ans. Malgré sa paraplégie, elle a obtenu un brevet de pilote d’avion. Son handicap l’empêche de marcher, mais ne constitue pas d’obstacle au pilotage d’un aéronef. Quant à Philippe, après avoir traversé les détroits entre les 5 continents à la nage, il organise des conférences pour convaincre qu’il ne faut pas voir le handicap comme une maladie. Autiste, Joseph met, lui, une touche d’humour concernant son handicap en évoquant qu’il faut toujours un plus autiste que soi dans la vie. Désormais, il écrit et parle sept langues.

220 dossiers en compétition

Le nombre de dossiers entrant dans la compétition démontre que les progrès sont notoires, mais les avancées ne sont pas aussi rapides que prévu. La France n’est cependant pas dépourvue de talents, comme en témoignent ces 220 dossiers mis sur le tapis. Le comité chargé de la sélection a eu beaucoup à faire, notamment l’observation de cette croissance constante de la qualité, tout en tenant compte des divers types de handicaps.

Les artistes présents

Jusqu’à présent, il n’était pas toujours évident de convaincre les gens que le fait d’avoir un handicap n’isole pas pour autant et ne constitue pas forcément un obstacle à certains rêves. Mais comment faire sortir les gens en situation de handicap repliés sur eux-mêmes ? durant la soirée, des comédiens et des artistes, dont ceux révélés par l’émission de téléréalité « The Voice » ont apporté leur contribution pour aider à faire passer ce message par le biais de la musique.

Accessibilité positive : les lauréats

Quatre entreprises sont reparties avec le sésame de l’accessibilité positive. Parmi elles, dans la catégorie « Accès à », le centre historique minier de Lewarde. Il s’agit de l’un des plus grands musées de la mine de la Métropole lilloise. Il a démontré que le musée peut être accessible à un public beaucoup plus large, en incluant notamment des personnes handicapées. Le centre historique minier a pris l’initiative de mettre en œuvre des aménagements permettant d’accueillir les personnes à mobilité réduite.

Le deuxième prix pour l’emploi a été décerné à Fluvia Hôtel-résidence, le premier hôtel en France à embaucher majoritairement des employés présentant un handicap. C’est une entreprise qui vise à permettre à tous de faire la découverte d’une situation de handicap d’une autre manière, en mettant en avant l’accessibilité, à la fois aux patients, aux employés et aux clients. À l’heure actuelle, neuf salariés sur dix au sein de cette entreprise sont des travailleurs handicapés bénéficiant d’un CDI.

Le lauréat du sésame de l’innovation a été remis à Muséo+, qui s’est basé sur les besoins des enfants autistes et sourds et qui a inventé une nouvelle façon de découvrir un musée. Ce concept a été mis en place à travers une application sur tablette, permettant aux enfants entre 6 et 12 ans de faire la découverte des œuvres d’art, grâce à des jeux interactifs et des vidéos.

Enfin, pour le sésame d’or, le « facile à lire et à comprendre » des Papillons Blancs de Dunkerque a instauré le premier atelier de traduction de documents afin que ces derniers soient plus facilement compréhensibles par les personnes ayant un handicap mental. Cette méthode née en Europe facilite grandement l’accès des informations à un large public. Un groupe de travail formé par une quinzaine de personnes d’ESAT se charge de traduire les documents.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.