Accessibilité pour les handicapés

Accessibilité pour les handicapés : Le gouvernement met la main à la pate

(Last Updated On: 29 septembre 2015)
Evaluer cet article

L’accessibilité pour les handicapés ne s’arrêtait auparavant qu’aux transports en commun, aux emplacements de parking, aux immeubles et dans quelques rares endroits d’une ville. C’est pourtant une nécessité et cela, les autorités l’ont compris et ont décidé d’agir en conséquence. Pour informer le grand public et surtout les professionnels qui seront appelés à la tâche, le gouvernement a publié un guide intitulé : « Les locaux des professions libérales : réussir l’accessibilité »

« Tous les bâtiments sont concernés ! »

Dans le guide, on classe les bâtiments en cinq catégories suivant leur capacité à accueillir un public. Les modifications qui s’imposent varieront selon la catégorie d’un bâtiment ou d’un local, ou comme nommé dans le jargon professionnel : Etablissement Recevant du Public (ERP). On entend par ERP tout établissement ayant pour objectif de rassembler une masse populaire dans divers cadres : exposition, vernissage, concert, réunion public ou privée, évènement social gratuit, tarifé ou sur invitation, etc. Dans cette définition, on peut en conclure que les locaux des professions libérales n’échappent pas à la règle. Marie Prost-Coletta mentionne : « les professions libérales sont incontournables pour le public », et donc pour toutes les personnes ayant un handicap. « Les professionnels libéraux jouent un rôle capital » dans la course vers l’accessibilité pour tous.

Un guide pratique

Ce guide a été publié par la Délégation ministérielle de l’accessibilité, sous le patronat des ministères du Logement et de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable et sous la responsabilité de Marie Prost-Coletta. Cet ouvrage a pu être publié grâce aux documents fournis par les principaux intéressés eux-mêmes, à savoir les associations de personnes handicapées, des ordres professionnels et représentants professionnels libéraux, mais aussi et surtout de l’Union Nationale des Syndicats d’Architectes Français (UNSAF) et de l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL). Cet ouvrage est en fait inspiré d’un autre guide traitant de la même thématique : « Les locaux des professionnels de santé : réussir l’accessibilité », auquel on peut noter la participation du DREAL Limousin, de la Direction générale de la Cohésion sociale et de la Direction générale de l’offre de soin, ainsi que des Ordres professionnels et autres représentants professionnels de santé.

De 2015 à fin 2018

Le gouvernement français a trois ans pour appliquer et faire un bilan de chantier de la mise aux normes des ERP, de la voirie et des espaces publics. En ce début d’application, un agenda d’accessibilité programmée (Ad’Ap) a été proposé au Parlement et au Sénat sous forme de loi qui devrait être applicable dès cette année. Un autre amendement a été adopté : celui concernant les capitaux à utiliser pour parvenir à un résultat optimal pendant toute la durée de l’application du guide en question. La mise en place de formations destinées aux employés et portant sur l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées employées fait également partie de cet amendement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.