lettre mensuelle pour comprendre Ad AP

Ad’AP : une lettre pour mieux le comprendre

(Last Updated On: 3 mars 2015)
Evaluer cet article

L’Ad’AP ou Agenda d’Accessibilité Programmée est un programme qui oblige les ERP encore non –accessibles à planifier la réalisation de tous les travaux d’accessibilité nécessaire avant la fin du délai prévu par le gouvernement. Face à cette nouvelle organisation, les associations de personnes handicapées évoquent leur mécontentement, car selon eux, la mise en accessibilité des établissements recevant du public est reportée aux « calendes grecques ». De leur côté, les ERP, eux, ne savent toujours pas sur quel pied danser. Pour leur venir en aide, la Délégation ministérielle à l’accessibilité (DMA) leur propose un accompagnement régulier.

10 ans de la loi handicap

Alors que la France a célébré en grandes pompes le 10ème anniversaire de la loi sur le handicap, les personnes handicapées, elles, n’ont pas pu se réjouir de l’évènement et pour cause : l’accessibilité qu’on leur a tant promise est passée en second plan de la loi. En effet, alors que la mise en accessibilité obligatoire devait être arrêtée le 31 décembre 2014, le gouvernement a décidé de donner un nouveau délai aux ERP à travers l’Ad’AP. Ce nouveau délai se situe entre trois à neuf ans selon les cas.

Des lettres pour accompagner les ERP

Pour que les ERP puissent comprendre le contenu et la portée de l’Ad’AP, la DMA a décidé de publier à leur attention et de manière mensuelle une lettre pour les éclairer. La première lettre a ainsi été publiée le 16 février dernier sur internet et s’intitule : « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Ad’AP sans jamais oser le demander ! ». La lettre est assez explicite et propose des réponses à toutes les questions encore gênantes.

Textes de loi, conseils et portraits au rendez-vous

Dans cette première lettre et toutes les autres qui vont suivre, la DMA propose des textes de loi, des conseils et des portraits d’ERP qui ont déjà réussi à mettre leurs établissements en accessibilité. Il s’agit donc d’un journal de l’Ad’AP pour retrouver toutes les avancées possibles pour mener à bien ses projets.

Accessibilité : 1er mars 2015 la 1ère date à ne pas oublier

L‘Ad’AP concerne tous les établissements accueillants du public qui n’ont pas pu réaliser les travaux d’accessibilité au 31 décembre 2014. En ce qui concerne ceux qui ont pu relever le défi, c’est-à-dire les établissements conformes au 31 décembre 2014, ils avaient jusqu’au 1er mars 2015 pour envoyer l’attestation d’accessibilité. Pour ces derniers, cette attestation n’est qu’une formalité, tandis que pour les « mauvais élèves » de l’Ad’AP, le travail ne fait que commencer même s’ils ont déjà eu 10 longues années pour s’y préparer. Pour qu’ils n’oublient donc pas l’enjeu de l’accessibilité, les lettres de la DMA leur serviront de pense-bête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.