Restaurant

Des cartes de restaurant sonores pour les malvoyants

(Last Updated On: 22 juillet 2016)
Evaluer cet article

Recevoir une personne aveugle dans un restaurant est particulièrement difficile car elle aura besoin d’une assistance particulière pour pouvoir commander. Si elle n’est pas accompagnée, un membre du personnel de l’établissement devra se charger de cette tâche. Pour y remédier, la Jeune Chambre Economique de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais, a imaginé un dispositif pouvant aider les malvoyants à lire, ou plutôt entendre, la carte des restaurants et passer facilement leurs commandes. Il s’agit des cartes sonores, un outil qui n’est encore qu’au stade de test mais qui devrait bientôt conquérir tous les restaurants de France.

Les avantages du dispositif

Il faut savoir qu’en France, près de deux millions de personnes sont malvoyantes et 3% souffrent d’un déficit visuel. Ces chiffres incitent les autorités compétentes à prendre les mesures adéquates afin de faciliter la démarche des individus aveugles dans certaines situations comme le cas du restaurant. Dans cet esprit, les équipes de la Jeune Chambre Economique se sont investies dans l’expérimentation d’un dispositif destiné à fournir de l’autonomie aux malvoyants pour qu’ils puissent profiter des plaisirs d’un restaurant. Parmi les nombreux outils de transmission testés, le dictaphone Philips Voice Tracer DVT2500 a été retenu car il fournit une meilleure qualité de son.

Selon Emilie Ducourant, directrice de la commission carte sonore, la personne aveugle n’aura qu’à écouter pour pouvoir passer d’un plat à l’autre. Monsieur Berteloot, ambassadeur du projet et grand patron du Rialto à Saint-Omer, a opté pour la voix de sa femme afin d’offrir aux clients une écoute plus agréable. Cet ambassadeur avance également que leur première initiative, qui était de créer des cartes en braille, ne s’est pas avérée efficace. Il reste donc fier d’être le commissionnaire de ce projet qui fera sans nul doute de nombreux partisans. La carte sonore devrait prendre une envergure nationale d’ici 2016 grâce à Emilie Ducourant qui compte miser gros sur ce dispositif.

Salle d un restaurant

Une idée qui plaira à tous

D’aucuns trouvent ce handicap particulièrement pénible à vivre qu’il soit survenu naturellement ou à cause d’un accident. Ceux qui s’occupent des aveugles ont quant à eux des difficultés à prendre du temps libre car ils doivent en permanence assister le patient. Une dose d’autonomie comme la carte sonore est donc la bienvenue. Ce type de projet devrait de son côté s’ouvrir à d’autres secteurs susceptibles de regrouper des malvoyants. Dans tous les cas, l’initiative prise par la Jeune Chambre reste une grande première pour la France.

L’avènement de la carte sonore facilitera le dialogue entre personnes valides et malvoyantes. Cette autonomie est un avantage pour les établissements publics comme les restaurants. Pour le moment, les cartes ne sont utilisées que dans la région de Saint-Omer mais si elle est élue par les 15 autres JCEF, son avenir sera tracé et elle pourra se répandre sur chaque territoire de l’Hexagone. A savoir que ce projet fait partie des quatre choisis par la Jeune Chambre pour l’amélioration de l’accessibilité des personnes malvoyantes.

Découvrez les équipements pour la mise en accessibilité d’un ERP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.