Emploi des personnes handicapées : les préjugés forment un frein à leur recrutement

Emploi des personnes handicapees (Last Updated On: 15 avril 2015)
Emploi des personnes handicapées : les préjugés forment un frein à leur recrutement
Evaluer cet article

Quelques jours après la conférence nationale sur le handicap, les résultats de l’observatoire mené par l’Institut IPSOS et le Club Handicap & Société pour méditer sur l’emploi des personnes handicapées ont été publiés. Rappelons que les entreprises ont l’obligation d’embaucher des personnes souffrant de handicap, mais la grande majorité d’entre elles ne respectent pas toujours ce devoir légal. Pourquoi un tel frein surtout dans le secteur du BTP ?

L’observatoire

C’est le Club Handicap & Société qui a pris l’initiative de mener un observatoire afin d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées. En France, on recense huit millions de personnes handicapées, mais elles sont 12 millions à déclarer souffrir d’une gêne ou de difficultés dans la vie quotidienne.

Plus d’informations sur http://www.fondshs.fr/club-handicap-societe

Ce projet est un véritable élan de solidarité, car l’association juge que les personnes en situation de handicap ont beaucoup de mal à intégrer la vie sociétale. C’est de par cette évidence qu’elle a pu élaborer un outil d’observation à vocation barométrique pour réaliser l’observatoire. Cette première étude a été axée sur le « Handicap et entreprise » et s’est composée de deux volets :

  • Une étude qualitative menée auprès d’experts du handicap
  • Une étude quantitative menée auprès de chefs et responsables d’entreprise

Cet observatoire a été mené auprès de 298 dirigeants et responsables de ressources humaines issus de sociétés ayant un effectif de plus de 10 salariés. Les résultats ont été dévoilés le 10 décembre dernier à Paris, soit la veille de la conférence nationale sur le handicap.

 

Les préjugés

Cet observatoire a permis de déterminer que de nombreuses entreprises nourrissent des préjugés envers les personnes souffrant d’un handicap. Préjugés qui les empêchent de recruter ces personnes pourtant ayant leurs talents et leurs compétences.

Les auteurs de cette étude ont donc clairement déclaré que « emploi et handicap » ne font pas bon ménage et ce, même si les grandes entreprises font déjà d’immenses efforts pour les intégrer dans leurs sociétés.

 

Une réalité contradictoire

Depuis la loi sur le handicap du 11 février 2005, de nombreuses améliorations ont été remarquées en ce qui concerne le handicap. Les mentalités ont donc évolué et de plus en plus d’entreprises choisissent de travailler avec des personnes handicapées. Toutefois, malgré cette évolution encourageante, la réalité démontre que le taux d’emploi des personnes souffrant de handicap est encore très faible à raison de 3,5 % selon cet observatoire, ce qui est encore très loin des 6 %, l’objectif officiel que chaque entreprise doit atteindre.

Interrogés à ce sujet, 58 % des dirigeants d’entreprises jugent que 3,5 % est plus réaliste que les 6 % imposés par le gouvernement.

 

Le handicap : mal perçu par le public

Durant l’observatoire, les auteurs ont pu déterminer que le public a une image fausse, ou insuffisante, de ce qu’est le handicap. En effet, chaque fois qu’on évoque ce terme, les personnes valides se représentent une personne en fauteuil roulant et pourtant, une personne peut très bien être handicapée, mais physiquement en bonne santé. L’IPSOS et le club Handicap & Société tiennent donc à préciser que le nombre de personnes handicapées en fauteuil roulant est très faible à raison de 500 000 sur l’ensemble de la communauté handicapée.

le BTP et le handicap

Le handicap dans le BTP

Même si tous les secteurs d’activités ont des préjugés sur l’emploi des personnes handicapées, ils sont plus importants dans le BTP. En effet, les dirigeants des entreprises du BTP ont tendance à diaboliser le handicap et s’imaginent qu’employer une personne handicapée équivaudrait à réaliser divers aménagements coûteux pour ses besoins en mobilité.

Les auteurs de cet observatoire tiennent alors à souligner que les handicaps physiques sont les plus faciles à compenser puisqu’il existe désormais différents moyens techniques pour y pallier.

Selon l’étude, 86 % des dirigeants dans le BTP pensent qu’il est difficile d’associer le handicap à leurs activités alors que 59 % d’entre eux trouvent que l’objectif des 6 % dans l’effectif des entreprises de plus de 20 salariés est réaliste.

 

L’emploi des personnes handicapées : possible, mais …

80 % des dirigeants d’entreprises reconnaissent qu’employer des personnes handicapées dans leur boîte n’est pas impossible, toutefois, plusieurs conditions devront être respectées pour faciliter ce projet.

 

Les solutions préconisées pour éradiquer les freins

Même si l’observatoire a démontré des résultats peu encourageants, voire décevants, ils ont permis d’élaborer des solutions pour éradiquer ces freins, désormais identifiés. Parmi les solutions proposées par l’IPSOS et le club Handicap & Société, on cite :

  • La simplification des aides financières
  • La mise en place de périodes d’essai pour rassurer l’employeur sur les compétences et la capacité de la personne handicapée à embaucher

 

Dans le but de toujours apporter des améliorations dans le secteur du handicap, un autre observatoire sera lancé cette année, mais cette fois-ci, il s’adressera directement aux salariés handicapés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.