Fermeture des meubles frigorifiques des supermarchés : penser écolo ou accessibilité ?

Fauteuils de transfert (Last Updated On: 6 juillet 2015)
Fermeture des meubles frigorifiques des supermarchés : penser écolo ou accessibilité ?
Evaluer cet article

La convention signée en 2012 exige que 75 % des meubles frigorifiques des supermarchés soient fermés d’ici 2020. Une mesure pensée en faveur de la diminution de la consommation énergétique, mais qui va à l’encontre de la loi sur l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Que faut-il faire alors : privilégier l’écologie ou les personnes handicapées ?

Personnes handicapées : des difficultés à faire les courses

Même si la plupart des supermarchés et hypermarchés sont aujourd’hui accessibles aux personnes handicapées en termes d’entrée et d’espaces de circulation, elles ont encore du mal à faire seules leurs courses lorsqu’il faut prendre des produits placés sur les rayons en hauteur ce qui est le cas des produits frais. Comment une personne en fauteuil roulant ou marchant avec une canne peut-elle atteindre ces produits placés tout en haut des meubles frigorifiques ? Si ces meubles, encore ouverts, leur posent déjà problème, qu’en sera-t-il lorsque la convention de 2012 entrera en vigueur ? Comme cette convention veut que les meubles frigorifiques soient fermés à 75 % d’ici 2020, comment les personnes handicapées pourront-elles ouvrir les portes et se servir sans difficultés ?

 

La convention de 2012

Pour réduire la consommation énergétique, le ministère de l’écologie et la Fédération des entreprises de commerce et de la distribution ont signé, en 2012, une convention qui oblige les supermarchés et les hypermarchés à fermer leurs meubles frigorifiques. Ces commerces ont jusqu’en 2020 pour respecter cette norme, mais d’ores et déjà, l’APF interpelle les autorités sur ce que cela induirait pour les personnes handicapées. Selon les signataires de la convention, cette mesure permettrait :

  • d’économiser 2,2 TWh/an ce qui équivaut à la consommation de 500 000 personnes
  • d’économiser 50 % de la consommation du meuble ouvert si le meuble est fermé à double vitrage
  • d’améliorer le confort des clients et des employés qui ne ressentiront plus le froid en passant devant les meubles frigorifiques

Même si leurs intentions sont louables, il semble bien qu’ils aient oublié de penser aux personnes handicapées.

Ce que l’APF propose

L’APF (Association des paralysés de France) ne réfute pas entièrement cette convention puisqu’elle a de bonnes intentions. Elle souhaite toutefois qu’un léger changement des termes de la convention soit adopté pour que les personnes handicapées bénéficient, elles-aussi, des nouvelles mesures. Selon Cédrik Carotte, directeur de la délégation APF Haute-Savoie, vouloir réduire la consommation d’énergie et donc économiser de l’argent est une bonne chose, mais il faut le faire de manière intelligente. Il regrette alors le fait que les signataires de la convention n’aient pas pris la peine de consulter l’avis des personnes handicapées avant de prendre une décision ce qui est encore une forme d’exclusion.

Trouver un compromis

L’APF propose alors que tous ceux qui sont concernés par cette convention discutent afin de trouver le meilleur compromis pour tous. Cédrik Carotte évoque ainsi le choix de portes coulissantes pour ces meubles afin que les personnes handicapées puissent les ouvrir et les refermer facilement. Il recommande toutefois de ne pas utiliser des bacs de produits surgelés coulissants, car les tirer serait un problème pour les personnes en fauteuil roulant ou à mobilité réduite.

 Découvrez notre gamme des fauteuils de transfert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.