Les sites web des organismes publics doivent être accessibles

(Last Updated On: 18 novembre 2016)

Bonne nouvelle pour les personnes souffrant de handicap : la directive votée au Parlement en date du 26 octobre 2016 exige que tous les sites internet du secteur public soient accessibles. L’eurodéputée Dita Charanzova se félicite de cette nouvelle victoire et espère que très bientôt, même les sites privés proposant des services en lignes suivront la tendance.

En pratique

Les services publics devront établir une « déclaration d’accessibilité détaillée, complète et claire ». Ils devront également installer un « mécanisme de signalement » sur leur site pour que les internautes puissent leur signaler un problème ou leur demander de rendre un document accessible. Il faut effectivement souligner que certains documents ne sont pas concernés par la directive, mais à tout moment, les personnes handicapées peuvent demander à y avoir accès.

Grâce à cette loi, les sites devront par exemple proposer des descriptions d’images aux personnes malvoyantes ou des sous-titres aux malentendants lorsqu’ils mettront en marche des fichiers audiovisuels.

Accessibilité web pour ls personnes handicapées

Les échéances à retenir

Les membres de l’Union Européenne disposeront d’un délai de 21 mois après l’entrée en vigueur de cette loi pour la transposer dans leur droit national. Ils auront ensuite :

  • 12 mois pour que ces règles soient appliquées aux sites internet récemment mis en ligne
  • 24 mois pour les sites existants
  • 33 mois pour les applications mobiles

Selon le Parlement européen, l’adoption de cette directive est importante puisque d’ici 2020, plus de 120 millions de personnes vivant dans l’Union européenne auront des difficultés à accéder à Internet que ce soit à cause de leur handicap ou de leur âge avancé.

Vous trouverez divers équipements pour la mise en accessibilité sur Abisco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.