quels financements sont attribues aux autoentrepreneurs handicapes

Quels financements sont attribués aux auto-entrepreneurs handicapés ?

(Last Updated On: 27 janvier 2015)
Evaluer cet article

Nombreuses sont les personnes non valides qui se sont lancées dans l’aventure. Créer sa propre entreprise tout en étant handicapé ? C’est le défi qu’ont relevé Mathieu à seulement 25 ans, François à 50 ans et Magalie, handicapée depuis ses sept ans, tous les trois chefs de leur propre entreprise. Mathieu dirige sa société de travaux agricoles en fauteuil roulant. François, quant à lui, vend des pâtes bien fraîches faites maison le long de l’agglomération angevine à bord de son restaurant ambulant. Enfin, Magalie anime des sessions de jeux dans les écoles et auprès des professeurs de musique.


Aides financières aux chefs d’entreprise handicapés : une solution au chômage ?

Le taux chômage des personnes handicapées atteint le nombre record de 20%, soit le double de celui des personnes valides. Les personnes handicapées, démoralisées et ayant perdu tout espoir de se faire embaucher, se mettent au fur et à mesure sur la voie de l’auto-entrepreneuriat. Une voie qui est actuellement sujette à d’éventuelles aides extérieures. Tenter l’aventure dans l’entrepreneuriat pour des personnes non valides peut rencontrer un franc succès, témoigne François. Il ajoute qu’il est surtout très important de bien s’informer sur les aides financières disponibles pour le lancement d’un tel projet.

L’appui de l’association Agefiph

L’Agefiph est une association financée par les différentes cotisations des établissements privés et publics qui embauchent moins de 6 % de non valides dans l’ensemble du personnel. Ceux-ci, par leurs versements, respectent leurs engagements dans la lutte contre l’exclusion professionnelle des personnes ayant un handicap.
L’association est en mesure d’attribuer un financement aux personnes handicapées qui voudraient se lancer dans la création de leur propre entreprise. Les responsables indiquent que cinq ans après leur conception, les boîtes dirigées par des handicapés sans-emplois résistent mieux que celles créées par des personnes valides. Ces projets sont accompagnés par l’association à chaque étape. L’Agefiph a financé, en collaboration avec les Boutiques de gestion pour entreprendre, près de 3200 projets de création d’entreprises de 2009 à ce jour. Des ateliers sont fréquemment programmés sur des salons pour aborder ce sujet.

L’engagement des jeunes Lyonnais

La Jeune Chambre Economique de la ville de Lyon s’implique dans l’aide à la création d’entreprises par des personnes non valides depuis déjà trois ans. En effet, depuis 2012, la Commission (Handi) Cap’Entrepreuneuriat prend des mesures pour débattre du sujet, informer et conscientiser sur la place publique. Elle veut faire ressortir l’idée que chacun peut entreprendre et que même les personnes non valides doivent être accompagnées dans leurs démarches. Plusieurs actions sont alors mises en œuvre : la publication d’un blog, deux conférences-débats, des vidéos retraçant le témoignage de chefs d’entreprise handicapés, sans oublier la publication d’un livret qui rassemble des solutions et des témoignages. Ce débat a été lancé au cours du Salon des Entrepreneurs en juin 2014 et est désormais disponible auprès de la JCE de Lyon, sur support écrit et en version électronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.