accessibilité des parcs de loisirs

Qu’en est-il de l’accessibilité des parcs de loisirs de France ?

(Last Updated On: 6 juillet 2015)
Evaluer cet article

Les grandes vacances sont arrivées et pour en profiter Philippe Croizon, dans le magazine de la santé, aborde la question de l’accessibilité des plus célèbres parcs d’attraction de France, à savoir Disneyland Paris, le parc Astérix, Futuroscope et Pu du Fou. Le bilan est plutôt satisfaisant.

L’été rime avec loisirs et parmi ces loisirs figurent ceux proposés par les parcs d’attraction. Les grands Huit ont beaucoup de succès, mais sont-ils accessibles aux personnes handicapées ? Passage en revue des quatre parcs à succès de France.

Le parc de Futuroscope

C’est là que le Festival du court métrage consacré au handicap positif s’est déroulé et le choix de ce site ne s’est pas fait au hasard. Il fallait que ce parc puisse répondre aux conditions d’accessibilité, étant donné qu’il reçoit plusieurs dizaines de personnes en situation de handicap chaque jour. L’accueil est irréprochable. Deux habitués du plateau de France 5, dont l’un handicapé, ont fait le test de ce parc en termes d’accessibilité. Le bilan est plutôt positif, d’autant plus que Futuroscope s’est vu décerné le label Tourisme et handicap pour les handicaps moteur, auditif et mental. La plupart des attractions sont accessibles et même les hôtels ont été aménagés pour recevoir les personnes handicapées. Dans les carrefours principaux, les personnes en fauteuil roulant pourront se faire guider par les marquages au sol à pictogramme et flèches indiquant les chemins à emprunter. Le personnel est très disponible et il ne faut pas hésiter à faire appel à ses membres. En revanche, l’attraction nommée « Les yeux grands fermés » n’est pas accessible en fauteuil. Il s’agit d’un parcours qui se fait dans la totale obscurité, où l’on se fait guider par un non-voyant. L’attraction « les lapins crétins » possède un wagon spécial handicapés et dans « le petit Prince », une plaque vibrante a été aménagée au sol pour les personnes se déplaçant en fauteuil roulant.

Le Puy du Fou

Ce parc se situe en Vendée et représente le deuxième parc légendaire de France. Le décor est surprenant et c’est un véritable voyage à travers le temps qui est proposé aux visiteurs. Il a également obtenu le label Tourisme et handicap et se particularise par le fait de proposer une visite sans obstacles pour les personnes handicapées, bien qu’il y ait tout de même quelques endroits difficiles d’accès en fauteuil roulant sans accompagnateur. Les spectacles sont tous accessibles, même la Cinéscénie nocturne et celui du Colysée de Rome. Un petit train fait le tour du parc et dessert les lieux stratégiques. Les personnes ayant un handicap mental peuvent avoir accès à des services particuliers. De plus, il y a des tarifs préférentiels à destination des personnes handicapées. Mais il n’y a pas que les visiteurs qui sont concernés par cette question de l’accessibilité. Un des cascadeurs de spectacles du Puy de Fou a été victime d’un accident et a perdu l’usage de ses jambes. Mais cela ne l’a pas démotivé à continuer de faire les spectacles. Persévérant, il a suivi des séances de rééducation et a pu se remettre en activité (étant cavalier) deux ans après l’accident, pour pouvoir continuer aujourd’hui à participer à la Cinéscénie, mais uniquement au pas.

Disneyland Paris

C’est le parc qui vient le plus naturellement à l’esprit dès qu’il s’agit de vacances. Au niveau de l’accessibilité, tout est impeccable. On note en particulier le guide consacré aux personnes handicapées qui liste toutes les attractions et services du parc. Il y a des attractions déconseillées aux personnes photosensibles, ayant un trouble du comportement ou victimes d’épilepsie. Le guide est en fait très exhaustif. La visite est facilitée par l’existence des cartes prioritaires, avec quatre accompagnants. Quant au parc de Disney Studio, il a intégré en amont les conditions d’accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant. Ceci étant, le côté humain reste quelque peu déplorable. En effet, le personnel n’intervient d’aucune manière pour aider les personnes handicapées. Un accompagnateur est donc indispensable et il est spécifié dans le règlement que celui-ci doit avoir plus de 18 ans.

Dernier parc d’attraction : Le parc Astérix

Le Parc Astérix est aussi très visité en France durant les vacances d’été. Il propose une facilité de passage dès lors que l’on présente la carte d’invalidité. Les attractions sont accessibles, habituellement par les sorties. A l’arrivée à l’accueil, il faut demander un guide pour personnes handicapées qui sera source d’orientation durant toute la journée. Toutefois, bon nombre de ces attractions sont plus ou moins sportives et requièrent un transfert, ce qui est loin d’être évident pour les personnes en fauteuil roulant. Le personnel ne fournit aucune aide dans ces cas là. Quant aux spectacles, ils sont entièrement accessibles. En revanche, il n’y a aucune information en matière de handicap sur le site Internet du parc.

Bilan global

Les efforts fournis au sein de ces quatre parcs de loisirs légendaires en matière d’accessibilité ne sont pas négligeables. D’ailleurs, les personnes handicapées viennent par milliers chaque été pour profiter de ces attractions. Certes, il y a encore quelques détails à améliorer, mais le bilan est globalement positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.