Une deuxième campagne pour Kill la bêtise

Les règles européennes modifiées pour une meilleure accessibilité des personnes handicapées (Last Updated On: 19 juillet 2016)
Une deuxième campagne pour Kill la bêtise
Evaluer cet article

Kill la bêtise est une campagne de sensibilisation qui vise à abolir les préjugés envers les personnes handicapées. Une première édition a été publiée le 3 décembre 2015 et l’Adapt remet cela avec une seconde édition publiée le 3 juin dernier. Comme toujours, la série de vidéo s’accompagne de phrases choquantes qui seront affichées dans différentes villes françaises.

Une première campagne réussie

La première vidéo mettait en scène DonWar, un blogueur souffrant de handicap cérébral qui a compilé les pires commentaires qu’il a reçu. La vidéo a été tournée en partenariat avec l’Adapt et très vite, elle a atteint les 340 000 vues. Là encore, quatre affiches ont été exposées un peu partout dans différentes villes, mais à cette époque, les phrases étaient :

  • « Si les handicapés avaient une sexualité, ça se saurait ! »
  • « Adapter l’ascenseur aux handicapés ? Le rez-de-chaussée, c’est sûrement mieux pour eux. »
  • «  Adapter le stade de la ville aux handicapés ? Soyons réalistes, ils ne s’intéressent pas au sport ! »
  • « Un handicapé dans les transports en commun, ça prend trop de place ! »

Avec la seconde campagne, l’association espère toucher encore plus de personnes surtout avec ses affiches choc.

Des affiches chocs pour démonter les idées reçues

Depuis la loi du 11 février 2005, les personnes handicapées luttent pour qu’elles soient enfin considérées comme des personnes à part entière. Malheureusement, malgré tous les efforts menés, ces personnes ont encore beaucoup de mal à se faire accepter et les préjugés en sont les freins principaux. Pour faciliter leur inclusion, effacer ces stéréotypes qui font parfois très mal est une étape indispensable. Dans sa deuxième campagne, Kill la bêtise exposera quatre affiches dans 16 villes différentes.

  • « Si les handicapés arrêtaient de se plaindre, tout irait mieux ! »
  • « Un bâtiment aux normes pour les handicapés ? …Et notre nouvelle cafétéria alors ?! »
  • « Les handicapés ont déjà du mal à s’occuper d’eux, ils ne vont pas en plus faire des enfants ! »
  • « L’accès au bureau de vote, les handicapés n’ont qu’à se le payer ! »

Ces phrases seront placardées dans toute la ville pour faire réagir le public et réveiller les consciences. Deux spots, radio et télé, les renforcent ainsi qu’un petit film mettant en scène des personnes handicapées pilotant des drones.

Une campagne de trois ans

Inclusion des personnes handicapees

Si l’Adapt a tenu à lancer cette campagne, c’est avant tout parce que la bêtise représente un frein de taille à l’insertion des personnes handicapées. Il est donc temps de s’y confronter pour qu’enfin, personnes valides et handicapées vivent en parfaite harmonie. Il faut savoir que #Killlabetise s’étalera sur trois années avec deux campagnes par an à dates exactes : le 3 juin et le 3 décembre.

En savoir plus sur l’accessibilité pour PMR et handicapés .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.