Votre future maison accessible en taille réelle

(Last Updated On: 9 juillet 2015)
Votre future maison accessible en taille réelle
Evaluer cet article

L’aménagement d’une maison accessible ne doit pas se concevoir à la légère. C’est pourquoi le Creative Space Lab apporte son aide aux maîtres d’ouvrage et aux particuliers dans leur projet. La toute dernière innovation concernant l’accessibilité a été présentée le 18 juin, au cours du Laval Virtual Day spécial Santé et Handicap.

Grâce aux évolutions technologiques, il est désormais possible d’avoir une vision réelle de ce que sera sa future maison accessible, de la même façon que l’on peut essayer des chaussures pour voir si elles nous vont. Cela semble absurde et pourtant, l’entreprise Les pieds dans le Plan a relevé le défi, en partenariat de Creative Space Lab. Cette plateforme rassemble de nombreux professionnels, à savoir des experts en ergonomie, en architecture et en technologies novatrices.

Dans une optique d’optimisation

Le Creative Space Lab a été présenté le 18 juin dernier, à l’occasion du Laval Virtual Day spécial Santé et Handicap. Le principe est de permettre aux gens de faire le test de leur projet d’aménagement, qu’il s’agisse d’une chambre ou d’une maison entière. Cela est possible grâce à une maquette de taille réelle, modulable. L’idée est de pouvoir visiter les pièces aménagées pour voir si cela convient par rapport à l’usage prévu. Il sera ensuite possible de modifier les aménagements dans une optique d’optimisation. On priorise donc ici l’accessibilité. Une fois que l’aménagement reçoit la validation, il est possible pour l’utilisateur de se projeter dans la réalité. Dans le Creative Space Lab, les cloisons comme les mobiliers sont modulables, pliables et fabriqués en diplast ou en polystyrène. Il est possible de se déplacer dans la pièce pour juger de la praticité et de l’ergonomie des solutions. Le service est proposé à 30 euros/m² aux particuliers.

Concevoir de manière universelle

L’Universal design organisation (UDO), co-fondateur du laboratoire, intègre une démarche conceptuelle à l’échelle universelle. En priorité, l’objectif est que la solution soit utilisable par tout le monde, sans besoin d’adaptation spécifique. Selon Ludovic Hennion, qui travaille au sein de l’UDO, la société prend en compte une personne de mensuration standard (1.80m, 72 kg), mais ce standard n’existe pas. Quelle que soit la taille ou le poids, la personne doit s’adapter à l’environnement lorsqu’il se retrouve en situation de handicap ou de perte d’autonomie. Ainsi, l’usager doit être considéré en amont, dès l’établissement du cahier des charges. Ludovic Hennion ajoute que cela part d’un simple constat : chaque année, 20 000 décès sont dus à des accidents domestiques. C’est pourquoi il a été jugé nécessaire d’intervenir à titre préventif par la conception

A l’heure actuelle, l’équipe du Creative Space Lab travaille en vue de développer une application dans la continuité de son projet en exploitant les nouvelles technologies. L’utilisateur va pouvoir, grâce à des lunettes holographiques, se déplacer à travers la projection du projet en taille réelle et voir comment il serait dans ce nouvel aménagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.